L’enquĂȘte My World 2030

https://myworld2030.org/partner/Asso4D?lang=fr

Auteur : Association 4D  http://www.association4d.org/

 

 » Rejoignez l’enquĂȘte qui prend en compte la perception rĂ©elle des Français !

  • Qu’est-ce que l’enquĂȘte My World 2030 ?

ÉlaborĂ©e par la Campagne d’action des Nations unies pour les ODD, cette enquĂȘte se compose de trois questions qui visent Ă  Ă©valuer :
(i) le degré de connaissance des ODD par les Français ;
(ii) les objectifs et enjeux prioritaires pour les Français ; et
(iii) les perceptions des Français quant Ă  l’évolution de la situation relative aux enjeux et objectifs sĂ©lectionnĂ©s.

UTILITE pourquoi ?

  • Outre l’amĂ©lioration du niveau de sensibilisation, l’enquĂȘte et ses rĂ©sultats permettent Ă©galement
  • d’évaluer l’(in)adĂ©quation des prĂ©fĂ©rences collectives dĂ©finies par les Français pour l’Agenda 2030
  • et les prioritĂ©s dĂ©terminĂ©es par le Gouvernement pour la feuille de route nationale de mise en Ɠuvre des ODD, Ă  savoir la santĂ© et le bien-ĂȘtre (ODD 3), l’éducation (ODD 4), l’égalitĂ© de genre (ODD 5), le climat (ODD 13), et l’aide publique au dĂ©veloppement (ODD 17).
  • De plus, l’enquĂȘte permet d’identifier les objectifs pour lesquels les Français estiment que l’action du gouvernement ne va pas dans le bon sens.

UTILITE pour qui :
Les donnĂ©es citoyennes collectĂ©es dans le cadre de l’enquĂȘte My World 2030 seront utiles
– aux organisations de la sociĂ©tĂ© civile pour nourrir leur plaidoyer et renforcer la lĂ©gitimitĂ© dĂ©mocratique de leurs revendications dans le cadre de l’élaboration de la feuille de route nationale sur la mise en oeuvre des ODD, processus multi-acteur mis en place et coordonnĂ© par le gouvernement Ă  partir de septembre 2018.
– En effet, bien qu’il s’agisse de perceptions, ces donnĂ©es citoyennes sont essentielles dans la mise en Ɠuvre de l’Agenda 2030 et peuvent avoir une rĂ©elle influence auprĂšs des Etats !

Une version antĂ©rieure de l’enquĂȘte My World, diffusĂ©e pendant les nĂ©gociations sur les ODD entre 2013 et 2015, avait permis Ă  plus de 9 millions de citoyens d’exprimer leurs prĂ©fĂ©rences sur les enjeux qu’ils aimeraient voir reflĂ©tĂ©s parmi les objectifs dĂ©finis par les États. Les rĂ©sultats de l’enquĂȘte avaient ensuite Ă©tĂ© utilisĂ©s par les États pour renforcer l’argumentaire de leur position de nĂ©gociation pour certains objectifs, notamment l’objectif 16 sur la paix, l’accĂšs Ă  la justice et la mise en place d’institutions efficaces et responsables.  «