4.1.1 – Pourquoi ?

Rapport de diagnostic (Ă©tape 3)
= synthĂšse de l’autoĂ©valuation interne +les apprĂ©ciations des principales PP, au regard du DD.

Sur quoi agir désormais ?
Il faut donc choisir des enjeux sur lesquels l’entreprise va agir en prioritĂ©, elle ne peut pas tout faire tout de suite 

=> pour cela, PRIORISER les enjeux.

Etape déterminante :
“clef de voute“de la stratĂ©gie RSE
Influencera ses choix stratégiques et opérationnels,
Qui lui permettra de dĂ©terminer les actions potentielles Ă  mettre en Ɠuvre pour chaque enjeu prioritaire.

OUTIL :
Un des outils utiles est la matrice de matĂ©rialitĂ©. (Utile aussi pour Ă©laborer sa dĂ©claration lĂ©gale de performance extra—financiĂšre,ex rapport RSE).
A faire tous les 3 ans auminimum.

4.1.2 – Notion de MatĂ©rialitĂ©

Source comité 21, fiche repÚre « la matérialité »

 » Cette notion venue du monde financier, et qui se traduit opĂ©rationnellement par des « tests ou matrices » de matĂ©rialitĂ©, repose sur la volontĂ© de hiĂ©rarchiser la multitude des enjeux de dĂ©veloppement durable au regard des prioritĂ©s d’une organisation et des attentes de ses parties prenantes. »

 » La Global Reporting Initiative (GRI), qui est actuellement le standard de reporting volontaire le plus suivi au monde, définit en 2006 la notion de matérialité précisant que le rapport de développement durable doit « souligner les informations sur la performance relative aux thÚmes les plus pertinents».

ThĂšme pertinent Ă  impact important
Enjeu important
. lorsqu’une action  / un fait produit par l’Ets / par 1 PP / du fait d’un Ă©vĂšnement naturel 

. gĂ©nĂšre un impact qui peut ĂȘtre nĂ©gatif (risque) ou positif (opportunitĂ©) significatif
. pour l’Ets (perennitĂ© de son activitĂ© par ex) ou pour ses PP (au sens large aussi) ou pour la PlanĂšte (au sens large)
. pour le Présent et pour le Futur
Exemples
– Impact sur l’Entreprise dĂ» Ă  l’action :
hausse du prix du pétrole par les producteurs de pétrole (=PP) suite à sa raréfaction (=futur trÚs probable)
=> impact risque : pb de rentabilitĂ© et donc de pĂ©rennitĂ© del’Ets 

– Impact significatif sur ses PartiesPrenantes :
action = trafic routier des camions de l’Ets (pb actuel tunnel dans les Alpes) = impact risque = pollution =  pb de santĂ© des gens = pb de lĂ©gitimitĂ© des Ets de transport dans cette rĂ©gion.

4.1.3 – CritĂšres d’évaluation des enjeux RSE ?

Évaluation des enjeux RSE :

– Selon les attentes des parties prenantes : (voir Ă©tape 2 :questionner les PP)
– enjeu important ou pas pour chaque catĂ©gorie de PP ?
– relativiser chaque enjeu les uns / autres

– Selon leur contribution aux objectifs stratĂ©giques Ă  MT de l’Organisation‹

Par ex en termes : financier / continuité Business / image /conformité,
Ex : objectif stratĂ©gique :« rĂ©duction des coĂ»ts de 30% sur 3 ans Â» => voir si l’enjeu RSE« consommation Ă©nergĂ©tique Â» peut contribuer Ă  l’objectif ?(Voir Ă©tape 1 : autodiagnostic)

– Et Qui sera fonction aussi des Risques / OpportunitĂ©s de l’ensemble des paramĂštres / donnĂ©es affectant l’organisation ou rĂ©ciproquement (ex : risque changement climatique =stress hydrique = impact sur l’organisation ?)

Notion de risques :

Selon l’IAA (Instituteof Internal auditors), le risque serait : « PossibilitĂ©Ì que se produise un Ă©vĂ©nement qui aura un impact sur la rĂ©alisation des objectifs. Le risque se mesure en termes de consĂ©quences (on parle aussi d’impact) et de probabilitĂ©Ì (on parle aussi de vrai- semblance, de frĂ©quence, d’occurrence). »

Selon la norme ISO9001:2015 : « L’approche par les risques permet Ă  un organisme de dĂ©terminer les facteurs susceptibles de provoquer un Ă©cart [de ses processus et de son systĂšme de management de la qualitĂ©] par rapport aux rĂ©sultats attendus, de mettre en place une maĂźtrise prĂ©ventive afin de limiter les effets nĂ©gatifs et d’exploiter au mieux les opportunitĂ©s lorsqu’elles se prĂ©sentent. »

=> démarche risques :
les identifier, les hiérarchiser et mettre en place un plan de maßtrise approprié au niveau de risque. (Référentiel ISO : ISO 31000 :2018. Management durisque. Principes et lignes directrices.)

Exemple matrice des risques

Source guide reporting RSE coop de France, p23

Selon le niveau du risque estimé (mineur, limité, majeur, dramatique) et
Selon sa probabilité à se réaliser (improbable, possible, probable, quasi-certain),
=> l’action en dĂ©coulant sera Ă  des niveaux diffĂ©rents : veille & opportunitĂ© / anticiper / agir / urgence.

4.1.4 – La matrice de matĂ©rialitĂ©

  • DĂ©finition

Source : UTOPIES, L’analyse de matĂ©rialitĂ©, de la perception Ă  la rĂ©alitĂ©, 2014 (fiche repĂšre comitĂ© 21) :

« La matrice (ou test) de matĂ©rialitĂ©, outil d’aide Ă  la dĂ©cision est un outil permettant de hiĂ©rarchiser les enjeux RSE dont il faut assumer la portĂ©e stratĂ©gique. En rĂ©alisant sont analyse de matĂ©rialitĂ©, l’entreprise va travailler, puis communiquer, sur les sujets ayant (potentiellement) un impact important et significatif sur son business model, qui seront ensuite traduit (dans la mesure du possible) en KPI’s. Une des conditions de rĂ©ussite est de l’intĂ©grer dans le processus de gouvernance de l’entreprise. La mĂ©thodologie utilisĂ©e doit ĂȘtre comprĂ©hensible, opposable, reproductible et transparente. Tout en gardant Ă  l’esprit…qu’un outil reste un outil dont l’utilitĂ© dĂ©pend de l’usage que l’on en fait »

  • Comment construire la matrice ?

Elle dĂ©pendra des critĂšres d’évaluation retenues, Ă  choisir par l’entreprise.
Souvent Ă  2 dimensions :
Axe abscisse “ impact sur la performance globale de l’Ets”
Axe ordonnĂ©e ” importance pour les PP externes”

A 3 dimensions possible aussi, par ex :
axe prioritĂ© (performance, importance de l’enjeu),
importance de la PP,
nature de l’action clef prĂ©vue (mobilisante, rentable, superstar).

=> organise les enjeux en 4 parties
=> avec pour chaque partie : un traitement des enjeux différents

La notation de l’enjeu et actions clĂ©s prĂ©vue
Source Guide JSTrudel page 109
La notation de l’enjeu est fonction aussi de la nature des actions envisagĂ©es :
mobilisante ? permet de mobiliser les gens qui rĂ©sulte d’une attente forte de leur part,
Rentable ? qui baisse les coĂ»ts ou augmente les revenus …
Superstar ? attire l’attention des gens, remarquable …
Il est donc nĂ©cessaire d’envisager (sans les dĂ©tailler : ce sera pour la prochaine Ă©tape) les actions clĂ©s :
Ce sont les principales actions qui vous permettront de progresser, mais ne seront peut-ĂȘtre pas rĂ©alistes et rĂ©alisables (d’oĂč besoin d’échanger avec le comitĂ© Ddi).

Exemple Actions clĂ©s, pour l’enjeu Gestion des matiĂšres rĂ©siduelles :

Source manuel js Trudel

Exemple Matrice de matérialité, société SANOFI :

source Sanofi

LĂ©gende de la matrice Sanofi :
PARTIE 2 : PRIORITE 1 avec mise en place dialogue avec les PP
PARTIE 1 : prĂ©voir une dĂ©marche de partage d’information
PARTIE 3 : enjeux Ă  Ă©carter
PARTIE 4 : à traiter, et prévoir un dialogue avec les PP internes

Autres exemples, voir onglet « pour aller plus loin »

4.1.5 / Focus enjeux prioritaires par secteur d’activitĂ©

Les enjeux prioritaires par secteur d’activitĂ©, analysĂ©s par diverses organisations, peuvent ĂȘtre une source d’aide et d’inspiration dans votre dĂ©marche de priorisation.

Focus Collectivités

Focus Industries

Focus Logistique

Bibliographie 

Livre « Les fiches outils de la RSE » de Farid Baddache et Stéphanie Leblanc, éditions Eyrolles
https://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/les-fiches-outils-de-la-rse-9782212561609/