Pourquoi ?

  • C’est un ETAT DES LIEUX de la maturitĂ© des pratiques de gestion POSITIVES (on part rarement de ZĂ©ro ! Ça motive) OU NEGATIVES (actions Ă  lister et Ă  justifier) de l’organisation en DD (forces, faiblesses.),selon la perception des joueurs clĂ©s de l’organisation,
  • Impacts pouvant ĂȘtre valorisĂ©s Ă  l’aide d’outils tels que l’Analyse du Cycle deVie, le Bilan Carbone 

  • C’est un OUTIL DE FORMATION, clarifie le DD
  • Apporte une VISION COMMUNE Ă  tous
  • Montre les PISTES DE PROGRES Ă  prioriser, et les risques/opportunitĂ©s Ă  CT/MT/LT selon diffĂ©rents scĂ©narios Ă  envisager, pour l’Entreprise, ses PP, et la PlanĂšte.
  •  Effet MOBILISATEUR : dĂ©marche interne de consensus
  • utile pour rĂ©diger le reporting RSE (DPEF).

Contenu ?

DĂ©finir les questions selon :
. L’univers d’enjeux environnementaux,sociaux, Ă©conomiques et de gouvernance pertinente pour ses marchĂ©s, ses parties prenantes,
Ex : enjeu environnemental du changement climatique => action pour l’Ets : +nrj renouvelable
. Les objectifs stratĂ©giques prioritaires de l’Ets.
Ex : Objectif StratĂ©gique del’Ets : baisser les coĂ»ts de 10%  =>action RSE : amĂ©liorer l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique.

4 principales sources d’inspiration :
. La réglementation : article 225 du Grenelle II avec ses 42thématiques RSE
. Les standards internationaux : les lignes directrices du GRI (global reporting Initiative), les 10 principes du Global Compact des Nations Unies, la norme ISO26000, les principes directeurs de l’OCDE, les 17 ODD et ses 169 cibles 

. Les tendances MĂ©tiers, propres Ă  son secteur d’activitĂ© : ex: les minĂ©raux issus des zones de conflits dans les industries utilisant de l’étain / or 

. Les tendances du reporting intégré : performance financiÚre et performance RSE.

Exemple d’enjeux

. activitĂ© LOGISTIQUE : cf. rĂ©fĂ©rentiel RSE fascicule 2, page 6
. enjeux par activitĂ© : cf. guide pratique 2 du MEDEF initiatives sectorielles

Outils

Nombreux outils gratuits ou pas sont disponibles sur le web : cf. page dédiée.

Comment utiliser les outils ?

. Entretiens individuels (+ Ă©changes + approfondis, – chronophage) Ou rĂ©union collective (+ Ă©mulation, – prĂ©paration solide) avec toutes les personnes clĂ©s (commercial, communication, juridique, R&D, RSE,production, dg 
)
. RĂ©union avec l’ensemble de la DG :
pour apporter son soutien à la démarche RSE,
marquer son engagement RSE,
se positionner sur les enjeux de la RSE à intégrer dans la stratégie,  
en fonction de la pertinence, cohérence et adaptabilité de la stratégie.

Bibliographie 

Livre « Les fiches outils de la RSE » de Farid Baddache et Stéphanie Leblanc, éditions Eyrolles
https://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/les-fiches-outils-de-la-rse-9782212561609/