Pierre Fougerolle, représentant de l’antenne Var,
nous donne les précisions suivantes :

 » Le projet Recyclop vise :
– à la création d’un réseau collaboratif et solidaire de collecteurs de mégots de cigarettes,
– à la mise en place d’une filière spécifique et vertueuse pour la revalorisation et la réutilisation de la matière
plastique contenue dans le mégot.
– Nous développons une méthodologie et un modèle reproductible afin d’atteindre un objectif clair et efficace : collecter en vue de
leur revalorisation a minima de 30% des mégots « produits » en Région SUD d’ici à 2025.

Notre démarche s’adresse à tout type de public : Administration, collectivités, entreprises, lycées, bars, festivals.(en somme tous les lieux à haute concentration de fumeurs).

L’objectif de notre projet est de réduire l’impact polluant des mégots sur notre environnement, aussi bien le sol, l’eau et la qualité de l’air, car comme vous le savez peut-être déjà, le mégot est composé à 95% de plastique sous forme de ouates de cellulose et imbibé de plus de 2500 produits chimiques à grande toxicité. Le détournement du déchet de la voie classique (enfouissement ou incinération) participe à la réduction des Gaz à Effet de Serre.
Une fois dépollué dans le respect des impacts collatéraux, avec suivi du flux et traçabilité, le mégot devient une matière qui peut être valorisée.

La sensibilisation est au coeur de la démarche, nous menons des actions d’informations sur les conséquences polluantes de ce déchet et les solutions existantes auprès des publics. Le but est de faire adhérer progressivement à l’adoption de gestes écocitoyens sans contraintes, ni interdictions.

Nous proposons un service de gestion des zones fumeurs accompagnée d’une méthodologie positive et non-stigmatisante dans le but d’inciter doucement les usagers vers des gestes écoresponsables. Nos matériels sont ludiques et conçus en s’inspirant d’une méthodologie appelée Nudge, mot anglais qui signifie littéralement coup de pouce. Par le biais d’une question posée aux usagers, le cendrier propose 2 choix de réponse et le fumeur y répond en jetant son mégot. 

A terme, nous voudrions localiser l’activité de recyclage en Région (ce qui minimise aussi les émissions de GES grâce aux impacts positifs de ces opérations à caractère environnemental) pour utiliser la matière en divers matériels à destination des structures engagées dans le circuit de l’économie circulaire, comme par exemple : des bancs publics, bac à fleur, panneaux de circulation ou même cendriers …

Nous aimerions créer une économie circulaire vertueuse et positive autour du déchet mégot avec la volonté de développer localement des emplois pour des publics à handicap ou en difficulté socio-professionnelle … « 

Contact :
Pierre Fougerolle
pierre@recyclop.org
http://www.recyclop.marsnet.org/